Historique depuis 1993

1993: La finale perdue...
De cette époque des mammouths Grenoblois redoutés de tous, il ne reste que Willy Tao (qui jouait à l'époque au centre) et Coco ( Franck Corrihons ) A l'époque, le FCG était un des ténors incontesté du championnat francais. Après avoir barré la route au Stade Toulousain en quarts, et avoir gagné en prolongations au cours d'un match héroique contre Agen, le FCG s'inclinait en finale contre Castres 14-11 à cause d'une faute d'arbitrage monumentale... "Hold-up au parc" titraient les ...T-shirts.




1994: Le FCG s'incline logiquement au stade des quarts de finale contre le Monferrand de Saint André.

1995: Le FCG se qualifie dans les poules finales de quatre, en compagnie de Bourgoin (qui commencait à se faire un nom ), Narbonne, et Perpignan; mais s'arrête à ce stade au cours d'une fin de saison décevante.

1996: Le FCG, même s'il a perdu quelque peu de sa réputation de 1993, à toujours une fière équipe, tant au niveau de son pack qu'à l'arrière (Toulouze, Leflamand, Corrihons, Dantiacq, les Cambérabéro : que des grands noms.) Cependant, après s'être brillament qualifié directement pour les quarts, il perd bêtement en quart de finale contre Dax qui était en forme à cette période de l'année... Dommage...

1997: Le FCG a perdu de sa réputation (???) , et de nombreux départs l'affecte à l'époque. Il fait une saison somme toute moyenne et lorsqu'arrivent les phases finales (huitièmes contre Agen), les joueurs du FCG largement non favoris, se transcandent et réussisent à la surprise générale à obtenir un match nul ... non suffisant au nombre d'essais pour se qualifier au tour suivant... Ralant !

1998: D'autant plus que cette année là fut la pire de toutes. Ca arrive à tout le monde une saison. Nous, c'était en 1998. Pourquoi ? Manque de compréhension ? On avait encore du beau monde (Mallier, Marconnet ca vous dit rien ? ), un bon pack comme d'habitude à Grenoble... Que de gachis cette année... Avant dernier de notre poule, et promit à la relégation si on n'avait pas changé de formule de championnat avec la création de la ligue...

1999: C'est l'année du renouveau. Même si tout était mal partit comme la saison précédente. Le déclic vient du match contre Colommiers. La suite ? Le FCG passe une par une toutes les épreuves qui lui barre la route pour le titre ... jusqu'à cette demi-finale perdue contre Monferrand. Erreur d'arbitrage comme en 1993 ? A vous de juger. En tout cas, cette année, le FCG a retrouvé sa juste réputation qui lui avait tant manqué ... sauf auprès des arbitres...


2000: La bonne année de 1999, le championnat mal construit comme tout (encore plus pour le FCG), les blessures des titulaires, Grenoble dans la poule la plus relevée, le petit truc de chance qui fait basculer le match qu'on avait connu en 1999 : tous ces facteurs ont fait que Grenoble a fait une saison décevante largement en dessous de ses moyens réels et ne s'est pas qualifié pour les quarts..

2001: Le FCG a souvent joué avec le feu ces dernières années, et cette année 2001, malgré un effectif de qualité, c'est encore le même scénario. Les conséquences sont immédiates : une place de barragiste, et Grenoble perd le match contre Pau : il descend en Deuxième division au moment où l'élite passe à 16 clubs. Saison noire du coté de Lesdiguières...

2002: L'année du renouveau. En pro D2. Tant aux niveau des dirigeants (le FCG a faillit déposer le bilan en début de saison. Kampf sauve le club, Goffi s'en va, Etievant le succède) qu'au niveau des joueurs jeunes (Clerc, Messina, Liebenberg) qui se révèle, et du jeu attractif proné par le successeur de Ringeval, Jacques Delmas. Bilan : le FCG remonte en élite avec des ambitions, et cette année en antichambre du top 16 aura fait du bien au Club à tous les niveaux.

2003: Grenoble, nouveau promu, réalise une saison époustouflante ... pour un promu. Avec des nouveaux joueurs revanchards, et dans cette nouvelle formule du championnat, Grenoble se qualifie en play-off parmi les 8 meilleures équipes françaises en se payant le luxe d'aller éliminer l'ASM sur son terrain. Grenoble ne se qualifiera pas pour les phases finales, mais quelle saison pour un promu ! Delmas est alors le véritable maitre à jouer du FCG.

 
   
PROCHAINE JOURNEE
> Vannes - Perpignan
> Angouleme - Carcassonne
> Beziers - Dax
> Biarritz - Narbonne
> Massy - Aurillac
> Montauban - Nevers
> Mont de Marsan - Bayonne

CLASSEMENT
Pts
J
+/-
Grenoble
40
12
85
Montauban
39
12
-11
Perpignan
36
12
107
Mont de Marsan
35
12
125
Colomiers
35
12
49

Biarritz
31
12
30
Aurillac
26
12
30
Nevers
26
12
-1
Massy
24
12
-5
Vannes
24
12
-33
Angouleme
24
12
-41
Bayonne
24
12
-50
Dax
24
12
-58
Beziers
23
12
-39

Narbonne
21
12
-81
Carcassonne
13
12
-107

Tous les classements détaillés en rubrique "PRO D2"

 
Site non officiel du
F. C. GRENOBLE RUGBY